Dans un sens très large, l’entreprise est une action ou initiative intentionnelle plus ou moins organisée, qui a pour objet la réalisation d’un projet seul ou en groupe, qu’il soit économique, scientifique, politique, social, sportif, sexuel, artistique, culturel, criminel ; ne dit-on pas entreprendre avec une femme…où même « une entreprise terroriste »? L’entreprise peut donc être légale ou illégale…en somme, l’entreprise pourrait s’appeler « l’initiative » dans le sens étymologique du verbe « entreprendre ».

« L’entreprise instituée » est la forme juridique de l’entreprise donnant naissance à la « société » telle qu’elle existe en France. L’entreprise qui a un objet économique et commercial est forcément une société (SAS, SA, SARL, entreprise individuelle ou auto entrepreneur etc.) ; alors que l’entreprise qui a un objet culturel ou sportif est une association à but non lucratif…tout cela est assez récent en réalité à l’échelle de l’histoire…d’ailleurs ah ah ah, ! un peu d’humour économique. N’appelle-t-on pas les membres qui ont des intérêts dans une société des associés, et ceux qui ont des intérêts dans une association des sociétaires !

Le but de toute entreprise « instituée » doit et ne peut être que lucratif…pourquoi ?

J’entends parfois des créateurs d’entreprise me dire que leur seul but est « d’équilibrer » leurs comptes et de gagner juste ce qu’il leur faut pour vivre…

C’est oublier que l’entreprise doit supporter les charges prélevées par l’état dans lequel elle a été instituée avant même de produire ou vendre…elle sert d’ailleurs principalement à ça . L’entreprise est donc condamnée à créer de la richesse et doit être pensée ainsi…. Elle doit pouvoir payer les salaires et charges ainsi que l’ensemble de ses fournisseurs. Et enfin, elle doit rémunérer le capital dont elle a besoin (c’est son carburant) à travers les actionnaires. Et même si elle est faite pour créer une valeur pour son géniteur, soit l’entrepreneur qui lui a donné naissance ; et bien celui-ci demeure la seule variable d’ajustement.

En France, si l’entreprise était un bateau; on vous demanderait un tas de taxes pour avoir le droit de le construire et mettre à l’eau, pour naviguer ou le laisser au mouillage ; mais en plus, on vous demanderait de prévoir une conception qui consacrerait au minimum 50% de son potentiel de transport pour la charge de l’état…ce qui vous imposerait de sacrément bien l’étudier…puisque l’autre partie du bateau servirait à transporter son capitaine, l’équipage et les provisions. Et enfin, il devrait y rester un potentiel de chargement correspondant à « la » raison pour laquelle il a été construit, soit l’activité de transport de passagers. Du coup, et vue l’ensemble des contraintes, il ne comporterait plus beaucoup de places pour rentabiliser votre activité, d’autant que les réglementations vous imposerait d’y prévoir des toilettes prenant « tant » de place, des couloirs et entrées de telles dimensions et j’en passe.

Au bout du compte, vous vous apercevriez qu’il n’est tout simplement pas possible de réaliser votre projet tellement les contraintes sont nombreuses…

L’entreprise doit aussi supporter les charges liées à son propre contrôle soit l’œil de l’état dans ses comptes (l’expert-comptable). Une entreprise dans l’absolue n’a pas besoin de comptabilité qui n’est que l’application de règles qui n’ont qu’un but fiscal, soit prélever de l’argent à travers la TVA, CFE, URSSAF, RSI et j’en passe… pourquoi ?

Bonjour Mr le contribuable, nous venons contrôler vos comptes et vous demandons donc la somme de 3500€ pour cette obligation.

Imaginez qu’on vous demande la même chose en tant que particulier:

« Toc toc, je suis votre contrôleur fiscal et vous demande 3500€ chaque année pour vérifier si vous devez payer un impôt !?! »

Ne pas confondre gestion et comptabilité, la gestion est l’acte de bon sens de tout entrepreneur; alors que la comptabilité est un ensemble de règles qui n’ont pour but que de servir les intérêts de l’état, parce que l’entreprise est la seule et unique source de financement de l’état (depuis qu’il n’est plus question de piller ses voisins bien sûr…c’est d’ailleurs assez récent dans l’histoire de l’humanité) ; l’argent que l’état prélève directement dans l’entreprise ou aux consommateurs (c’est-à-dire nous tous) à travers les impôts, taxes foncières, Tva etc. ne vient exclusivement que des ressources et salaires liés à l’entreprise et au travail; les fonctionnaires de l’état et des collectivités locales ne sont payés que par la création de richesse des entreprises privées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s