Mon activité fonctionne très bien sur un point de vente ? Peut-elle être reproduite par un réseau d’entrepreneurs ?

Mon business est-il « franchisable » ? Suis-je préparé pour devenir franchiseur ?

Pour un accompagnement dans la création de votre franchise, je vous propose un process simple en 4 étapes

étapes image

J’accompagne les entrepreneurs et leurs équipes sur l’ensemble des étapes de la création de cette nouvelle organisation. Le métier de franchiseur est différent de celui que vous réalisez aujourd’hui, c’est pourquoi je vous transmettrai toutes les clés pour mener à bien votre projet.

L’objectif n’est pas que de vous accompagner, mais de vous délivrer le savoir qui vous permettra de devenir autonome dans votre nouveau métier de franchiseur ;

Votre point de vente est-il une vitrine « réelle » de votre marque ; il doit constituer un modèle de développement pour votre futur réseau.

Le concept que vous souhaitez développer en réseau sous forme de franchise devra être testé au préalable, d’où la nécessité de mettre en place une ou plusieurs unités pilotes servant à expérimenter le concept dans sa globalité. Vous devrez donc justifier de la réussite économique de votre unité pilote d’un point de vue éthique et juridique.

Le but de l’opération étant de parvenir à modéliser le concept, notamment sous les angles suivants :

  • La politique d’implantation ;
  • Les signes de ralliement de la clientèle (agencements, couleurs, enseigne, etc.) ;
  • La politique de communication ;
  • Le marketing de l’enseigne (couleurs, les tenues de travail etc.) ;
  • L’organisation et le management ;
  • La politique commerciale, etc.

Cela peut demander du temps et de nombreux ajustements. De plus, vous pouvez ne jamais valider avec succès cette étape.

Je me différencie des autres acteurs de l’accompagnement notamment par mon expérience personnelle et réelle du métier ; une connaissance large du métier et des différents outils à mettre en place, ainsi qu’une connaissance approfondie de la relation contractuelle.

Être franchiseur, c’est effectuer chaque jour 8 métiers différents :

  • Métier de chef d’entreprise et gestionnaire de sa propre société de développement de franchise (compta, back office, organisation administrative & juridique) ;
  • Métier de la communication (publicité et marketing interne & réseau) ;
  • Métier de formateur à travers la transmission du savoir-faire ;
  • Métier de développeur de réseau à travers la connaissance de l’immobilier commercial ;
  • Métier de développeur de réseau à travers le recrutement des franchisés ;
  • Métier de manager d’un réseau de franchise et contrôle du savoir-faire ;
  • Métier du sourcing et accords commerciaux ;
  • Métier de base du business pilote ;

C’est passionnant, mais il faut une grosse dose d’énergie et de patience, avec une rigueur et une organisation pointue. Seul, personne ne peut y arriver, à moins d’être performant nulle part et donc inefficient ; vous devrez probablement faire des choix et confier des missions en interne ou en externe.

Je me différencie des autres acteurs, car je m’occupe personnellement des missions qui me sont confiées en m’impliquant au mieux dans vos problématiques ;

Je me différencie des autres acteurs, car je ne me préoccupe pas de prendre soin de rendre illisible mon savoir, bien au contraire, je m’attache à le rendre transparent et compréhensible pour vous le transmettre et vous rendre libre & autonome le plus rapidement possible.

Construire l’ensemble des outils qui assureront la gestion, le management et le développement de votre réseau est un immense travail qu’il est impossible d’effectuer seul sauf :

  • Si vous pouvez vous dégager entièrement de l’opérationnel de votre business pilote (est-ce économiquement envisageable ?) ;
  • Si vous disposez de 15 mois à temps complet pour pouvoir le faire ;
  • Si vous êtes en capacité de certifier pouvoir rendre duplicable votre concept, et sur la base de quel savoir-faire substantiel, identifié et secret ;
  • Si vous avez une connaissance et une expérience de la relation contractuelle et du développement & management d’un réseau de franchise ;
  • Si vous avez une connaissance complète et approfondie de l’ensemble des outils à mettre en place d’un point de vue juridique, marketing et organisationnel ;

Idéalement et comme pour tout projet, je vous conseille en premier lieu d’effectuer un audit de faisabilité comme toute première bonne décision.

C’est par la suite que nous déterminerons ensemble la stratégie commerciale à mettre en place selon votre capacité financière, votre objectif de développement, vos possibilités à vous dégager du temps…en toute connaissance de cause…

1 – AUDIT DE FAISABILITÉ

Avant-projet 

La franchise est-elle une stratégie de développement adaptée à votre business ?

L’objectif de l’étude suivante est de faire un diagnostic du projet avant de le développer en franchise. Même si les perspectives sont bonnes, il est indispensable de cadrer votre projet, d’identifier les forces et les faiblesses avant tout lancement, de corriger les mauvais aspects, de fixer des objectifs réalistes, de valider les priorités, de faire un planning, d’établir un budget complet des dépenses et d’estimer les ressources humaines nécessaires pour réussir votre projet.

Lors de cette mission, nous allons effectuer :

  • Une analyse de l’existant, soit toutes les composantes du concept, du savoir-faire, du contexte de marché, des équipes en places, les partenaires, le sourcing etc.
  • Des recommandations pour définir une première approche de la stratégie de développement (franchise ou autre commerce associé)
  • Une synthèse des conditions de faisabilité du projet

Cet audit servira de base à la suite de la mission pour vous lancer en franchise si vous décidez de poursuivre.

La méthode

L’audit complet est encadré par Franck Folliot. La partie analyse de l’existant se déroule sur le site pilote du concept pendant une journée d’échanges et de questions avec les dirigeants du futur réseau .

Lors de cette journée d’échange, nous suivrons un plan d’analyse complet construit autour de nombreuses questions concernant :

  • L’identité de l’entreprise et définition de son activité ;
  • Le marketing développé, le positionnement & l’univers de votre business sur son marché ;
  • L’implantation type ;
  • Le savoir-faire formalisé ;
  • Les adaptations à faire ;
  • Le savoir-faire est-il substantiel, identifié et secret ?
  • Quelles sont les forces du concept sur lesquelles on peut s’appuyer ?
  • Quelles sont les faiblesses à corriger avant de se lancer ?
  • Le concept est-il franchisable et si oui sous quelle forme de réseau ?
  • Quelles sont les conditions de réussite du projet ?
  • Choisir la stratégie d’entrée sur le marché pour devenir franchiseur ;
  • Évaluer le potentiel de réussite pour recruter des franchisés ;
  • Maîtrise du coût de lancement en franchise ;
  • Quelles sont les clés identifiées de votre réussite ; les difficultés rencontrées et résolues d’un point de vue organisationnel, marketing etc.
  • Peut-on décrypter les clés non-identifiées de votre réussite à travers votre expérience mais aussi l’analyse et l’histoire de votre marché, à travers l’histoire de vos concurrents passés et actuels ;
  • Quelle est l’attractivité de votre concept sur le marché de la franchise ?

Le rapport d’audit de faisabilité sera rédigé par Franck Folliot suite à l’analyse de l’existant ; il est remis environ 20 jours après la visite lors d’une présentation aux dirigeants.

« Même si le diagnostic de faisabilité ne donnait pas suite, il constituera dans son approche un outil très utile de réflexion marketing et un chemin de progression stratégique pour votre business. »

 

Être dans l’action de développement d’un réseau est une expérience humaine fabuleusement riche, mais n’oubliez jamais que le commerce associé et notamment le contrat de franchise vous oblige à suivre un protocole particulier et encadré par la loi Doubin ; il s’agit donc de bien comprendre la relation contractuelle, et de prendre les précautions nécessaires si vous ne voulez pas voir réduit à néant des années de travail et d’énergie en quelques mois.

2- CONSTRUIRE UNE STRATÉGIE

La stratégie doit se construire en fonction de vos objectifs commerciaux et selon votre capacité financière ; le magasin pilote doit d’abord justifier d’une réussite économique, cette réussite doit être validée financièrement. C’est sur cette réussite que se construira le business plan du franchisé et franchiseur.

Sachez tout de même et soyez en persuadé que de lancer un réseau de franchise ne s’improvise pas, cela demande un investissement initial d’environ 40.000€ pour ce qui est de l’ensemble des outils de formation, juridique, recrutement et management du réseau.

Par exemple, pour lancer mon propre réseau, j’ai du lever 140.000€ avant même de signer le premier contrat. Cet argent à servi à investir dans le pack complet de départ (environ 40.000€) + le temps sur 15 mois de salaire avec les frais pour 2 personnes (60.000€) + les frais d’accompagnement autour de la communication externe et autres intervenant autour de ce métier.

Cela demande des ressources en communication et du temps à dégager pour accompagner les candidats à la franchise ; c’est donc un investissement conséquent, mais limité par rapport à ce qu’il peut rapporter.

L’objectif est d’étudier les conditions économiques du marché et le positionnement par rapport à la concurrence en franchise et d’autre part de construire un prévisionnel qui détermine sur 3 ans l’objectif de développement de l’enseigne en fonction des charges et de l’ensemble des ressources perçues.

C’est aussi le moment clé où vous prendrez la décision de vous lancer ou non en franchise (ou autre commerce associé).

Nous vous proposons de créer la mécanique de gestion la plus adaptée pour trouver une bonne symbiose entre le modèle franchiseur et franchisé (gagnant/gagnant) ; en Évaluant les besoins en animation de votre futur réseau (fréquence à laquelle vous suivrez votre réseau) ; afin de déterminer le montant des redevances proportionnelles que vous demanderez à vos futurs franchisés.

Les éléments de gestion et d’investissement des comptes d’exploitation seront formulés dans un tableau que vous pourrez remettre à votre comptable pour qu’il soit traduit en un prévisionnel.

Le but de ce document étant de formaliser votre plan de développement pour chercher les financements nécessaires en :

  • Structurant le modèle économique du franchiseur & du franchisé ;
  • Définissant un planning et des objectifs d’ouverture ;
  • Définissant les missions et le rôle de chacun ;
  • Définissant une stratégie de communication externe ;
  • Définissant une stratégie de recrutement ;
  • Quantifiant les besoins de financement ;

Business plan franchiseur

Une fois la stratégie mise en place, il faudra donc rédiger le business plan et y insérer le prévisionnel comptable ; le but de ce document étant de formaliser votre plan de développement pour chercher les financements nécessaires.

Business plan franchisé

Le Franchisé est un entrepreneur indépendant qui doit réaliser son propre Business Plan avec l’aide de son expert-comptable.

Toutefois le franchiseur dispose d’un ensemble de ratios provenant de l’observation des sites pilotes qu’il peut mettre à la disposition du futur franchisé pour que celui réalise un prévisionnel fiable.

  • panier moyen
  • saisonnalité
  • fréquentation
  • marge brute
  • valeur locative
  • frais généraux
  • CA par personne
  • investissement au m2
  • etc…

De plus pour lui faciliter la tâche, le franchiseur peut mettre à la disposition du franchisé un tableau Excel à remplir qui lui permet de faire ses simulations et de retenir son meilleur plan d’affaires.

3- LA MISE EN PLACE DES OUTILS

La stratégie de votre business a été validée pour un développement en franchise ; le magasin pilote justifie d’une réussite économique ; les facteurs clés de la réussite ont été identifié, les faiblesses aussi ; mais pour que cette réussite soit transmissible et donc duplicable, il faut mettre en place différents outils concernant :

  • La formation et de transmission du savoir-faire ;
  • La structure et méthodologie de recrutement ;
  • Le plan et une structure de formation ;
  • La structure d’animation du réseau ;

Les outils juridiques

  • Contrat de franchise ;
  • Document d’information précontractuelle ;
  • Contrat de réservation de zone ;
  • Document d’information précontractuel ;

La Stratégie de communication pour le recrutement et le développement en fonction des objectifs de développement

  • Site internet dédié ;
  • Plaquette de présentation de l’enseigne ;
  • Fiche immobilière pour les bailleurs ;
  • Dossier de candidature pour l’enseigne ;
  • Budget de communication et choix des acteurs possibles ;
  • Définir une méthodologie de recrutement ;

Les outils de formation et de formalisation du savoir faire

  • Guide de lancement ;
  • Manuel opératoire ;
  • Le book de respect du concept.

Les outils de formalisation du savoir-faire non transmis et supports pédagogiques pour les formateurs et animateurs

  • Définition et rédaction du contenu de la formation ;
  • Création d’outils et de supports de formation ;
  • Guide et fiches de contrôle de formation ;
  • Examen de passage et d’aptitude ;

Les outils d’accompagnement et de suivi avant ouverture avec les aspects financiers, administratifs, juridiques et réglementaires, architecturaux et immobiliers etc.

  • Questionnaire de préouverture ;
  • Stratégie de financement des franchisés ;
  • Business plan type pour les franchisés ;
  • Outil de suivi et d’accompagnement jusqu’à l’ouverture ;

Les outils d’animation du réseau et de contrôle du savoir-faire

  • Bordereau de visite bilan ;
  • Bordereau de visite mystère ;
  • Fiche d’expérimentation pour les franchisés ;
  • Fiches de veille concurrence ;
  • Fiches d’observation et d’analyse comportementale de la clientèle etc.

Formalisation du savoir-faire

Vous devrez élaborer votre manuel opératoire (« bible ») dans lequel devront être recensés tous les éléments du savoir-faire transmis.

Lorsqu’un manuel opératoire est bien réalisé, un franchisé devrait y trouver toutes les réponses à ses questions.

Le manuel opératoire doit être remis en fin de formation initiale, ce qui apporte un support de qualité post-formation aux candidats et une preuve de transmission du savoir-faire.

Nous pouvons concevoir la structuration du manop puis le contenu.

Élaboration d’un plan de formation

La formation est considérée comme un des éléments clé de la franchise. Elle doit permettre aux franchisés d’avoir accès à une maîtrise professionnelle supérieure à celle du commerçant indépendant isolé.

Elle peut comprendre aussi bien des éléments théoriques (organisation administrative et comptable, la culture d’entreprise, la politique commerciale) que pratiques (argumentaires de vente, gestion des stocks, recettes etc.).

Nous ne dégagerons un budget qu’en fonction des éléments nécessaires pour une stratégie en franchise ou autre commerce réseau (licence de marque, commission affiliation etc.)

4- DEVELOPPEMENT OPERATIONNEL

Il s’agit ici de lancer le réseau en franchise en suivant les objectifs et le planning qui sont défini dans le business plan ; de mettre en place autour de vous l’ensemble des acteurs opérationnel et d’appuyer sur le bouton « START » ; nous vous accompagnons pour :

  • Mission de promotion de la franchise ;
  • Mission de recrutement des franchisés ;
  • Mission de recherche des emplacements ;
  • Mission de formation & contrôle des franchisés ;
  • Mission de conseils & accompagnement en management du réseau ;
  • Mission de règlement des conflits ;

Conclusion

Le choix de la franchise ne s’improvise pas et demande un savoir-faire et une expérience qu’aucune école ne peut transmettre ; ce choix engendrera de nombreuses décisions en termes d’organisation, de développement et de mise en place avec en arrière-plan un aspect juridique omniprésent dans tous les échanges qui auront lieux avec les franchisés dès la première prise de contact avant même le recrutement, jusqu’à la fin de la relation contractuelle…et même après.

Par contre, il peut être un levier de croissance très puissant s’il est bien mis en œuvre dans l’aspect juridique, commercial, marketing et économique des choses. Le retour sur investissement peut-être aussi très rapide puisque les 2 ou 3 premiers franchisés peuvent couvrir dans les 6 premiers mois l’ensemble de vos investissements si votre concept est attrayant, et si vous vous êtes parfaitement organisé au préalable.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s